RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES

Réquiem para un alcaraván

Lukas Avendaño

conception et performance Lukas Avendaño

MAR 11 JUIN 2024 À 21H30

DURÉE 50′
À PARTIR DE 15 ANS

PETITE SALLE

Dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis

Dans la culture Zapothèque au Mexique, les muxes est un troisième genre reconnu et accepté, mais dont l’autodétermination demeure transgressive. Dans Réquiem para un alcaraván, l’artiste performeur mexicain Lukas Avendaño explore son identité de muxe et invite le public à traverser une série de rites de passages du féminin.

Performeur et anthropologue mexicain, Lukas Avendaño n’est ni homme, ni femme, mais muxe. Troisième genre de la culture Zapotèque (civilisation préhispanique de Oaxaca dans le sud du Mexique), les muxes sont des « hommes-femmes », qui assume des rôles culturellement destinés aux femmes, tant professionnels, affectifs, émotionnels et sexuels. Dans sa performance dansée Réquiem para un alcaraván (en français, Requiem pour un L’œdicnème criard, une espèce d’oiseau chez qui il arrive que le mâle soit sacrifié par la femelle après l’accouplement), Lukas Avendaño questionne l’identité queer dans les représentations mexicaines et convie le public à participer aux « rites de passage féminins » du muxe, démontant au passage le fantasme d’un idéal queer friendly mexicain vu depuis l’Occident.

À découvrir aussi à La Commune

spectacle
fête

Nuits de La Commune
Avec le DJ Octave.Laley

Le vendredi 14 octobre 2022 à 22h
spectacle

Être (fragments)
Jérôme Hankins

du 28 juin au 1 juillet 2023