L’ÉCOLE DES
ACTES : PRÉSENTATION ET ORIGINES

Présentation

L’École des Actes est un lieu culturel et militant, une micro-institution expérimentale qui a ouvert ses portes dans le quartier de Fort d’Aubervilliers début 2017 à l’initiative du Théâtre de la Commune. Elle contribue a inscrire le théâtre dans le tempo de la ville, a réfléchir aux liens entre la population qui y vit et l’art qui s’invente. Elle est un lieu de rencontre entre des jeunesses qui ne se rencontrent pas ou trop peu : celle des quartiers populaires, celle des immigrants cherchant de nouveaux lieux ou vivre, celle des artistes et intellectuels – ces groupes étant évidemment non exclusifs les uns des autres.
Ces rencontres s’articulent dans le travail sur les langues (français, mais aussi soninké, bambara, peul, arabe, bengali, etc.), la philosophie et le droit, la pratique et la production artistique ; lors d’« Assemblées » qui ont inventé une méthode d’investigation construite sur la longue discussion à partir de l’expérience des participants, ouvrant à des hypothèses nouvelles sur des questions brulantes de la vie collective ici, et du monde.

Origines

De 2014 à 2016, à l’initiative du Théâtre de La Commune et de sa directrice Marie-José Malis, les « brigades » – un groupe hétérogène d’intellectuels, d’artistes, d’étudiants, d’habitants d’Aubervilliers, 80 personnes au départ – se rassemblent autour d’une question : qu’est-ce que devrait être aujourd’hui un théâtre public comme un centre dramatique national ? Et quelle forme d’art devrait y être produite ? La réflexion se fait dans un premier temps à partir des domaines suivants : l’architecture (le théâtre comme lieu), la formation et la production (le théâtre comme compétence). Puis, une nécessité commune est nommée : l’art comme lieu de délibération populaire.
Au gré de leurs rendez-vous, les brigades réfléchissent à l’art comme espace de croisement et de rencontre, à la manière de réinstituer un lieu d’art et de culture comme espace de construction d’une capacité populaire nouvelle. Pour être le plus juste possible, il est apparu que l’art devait se mettre a « l’école de la vie des gens » ; que l’art, pour se renouveler, devait apprendre de la vie de celles et ceux qui composent la population multiple d’Aubervilliers et se détacher de la pensée actuelle, selon laquelle ce sont les gens qui doivent apprendre de l’art tel qu’il est.

Des enquêtes préalables avaient été faites par des membres des brigades. De ces déclarations a pu naître l’idée qu’il convenait de penser une nouvelle école. Une école où les jeunesses peuvent penser l’époque ensemble, où les désirs les plus hauts peuvent être entendus. Une école où les jeunesses privilégiées, des quartiers populaires et migrantes peuvent se rencontrer et trouver de nouvelles formes de vie ensemble.

CONTACT

Contact

L’École des Actes
Association loi 1901
administration@ecoledesactes.org

156, rue Danielle Casanova, 93300 Aubervilliers

L’École des Actes est ouverte à toutes et tous : inscriptions sur place lors des permanences, du lundi au vendredi de 14h à 18h

Défiler vers le haut