CRÉATION 2016

La Volupté de l'Honneur

de Luigi Pirandello
mis en scène par Marie-José Malis

avec Pascal Batigne, Juan Antonio Crespillo, Sylvia Etcheto, Olivier Horeau, Victor Ponomarev…

© Willy Vainqueur

Pirandello a écrit Le Plaisir d’être honnête dans la foulée de Chacun sa vérité, et selon toute vraisemblance avant l’ouverture de la saison 1917-1918. La pièce fut créée à Turin, au Teatro Carignano, par la troupe de Ruggero Ruggeri. En France, ce fut la première pièce de Pirandello portée à la scène, par Charles Dullin, en 1922, sous le titre La Volupté de l’honneur.

Agata Renni est enceinte d’un homme marié. Son amant Fabio et sa mère Maddalena, incapables d’affronter le déshonneur de la situation, décident de faire appel à un inconnu qui sauverait les apparences en l’épousant. Angelo Baldovino accepte de jouer la comédie, et endosse les rôles de mari et de père. Mais, il prévient son monde : la comédie n’est pas une plaisanterie. S’il s’agit de sauver les apparences de l’honnêteté, l’honnêteté a sa logique, qu’il incarnera et fera régner jusque dans ses plus extrêmes conséquences. Pour l’amant et la mère, cela se transforme très vite en système de vexations. Il faut donc se débarrasser du gêneur… La Volupté de l’Honneur est l’histoire d’un homme qui cherche à se modifier et à transformer le monde en jouant la vertu. Une mascarade qui se révèle libératrice, pour tous, de gré ou de force.

de Luigi Pirandello

traduction Ginette Herry, sous le titre : Le Plaisir d’être honnête, L’avant-scène théâtre n°1318

scénographie Marie-José Malis, Jean-Antoine Telasco, Adrien Marès

création lumière Jessy Ducatillon

création son Patrick Jammes

création costumes Zig et Zag

avec Pascal Batigne, Juan Antonio Crespillo, Sylvia Etcheto, Olivier Horeau, Victor Ponomarev…

coproduction Comédie de Genève, La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers

une première version de ce texte a été créée en 2012 à La Comédie de Genève par Marie-José Malis sous le titre Le Plaisir d’être honnête.

Défiler vers le haut