RENCONTRE CHORÉGRAPHIQUES INTERNATIONALES DE SEINE-SAINT-DENIS

Passionnément

de Maxence Rey

avec Carlotta Sagna, Maxence Rey, Marie-Lise Naud, Nicolas Losson

6 NOVEMBRE À 19H
7 NOVEMBRE À 18H

DURÉE 1H
À PARTIR DE 12 ANS

PETITE SALLE

« (…) je je t’aime
je t’aime je t’ai je t’aime
t’aime aime aime je t’aime
passionné é aime je
t’aime passionném
je t’aime (…) »

Ghérasim Luca

 

Nous voici au bord du cri final de Passionnément, poème de Ghérasim Luca.

Roumain, comptant parmi les fondateurs du surréalisme, pionnier en poésie sonore, il signe en 1947 un immense poème de bégaiement génial et moqueur. Pages après pages, partant de la sonorité pa – en français, la négation pas – il accumule, entremêle et articule syllabes, bribes de mots, syntagmes bricolés. Seulement au terme de cet étourdissement de la langue, vertigineux et insolent, sinueux et inspiré, exulte, bouleversante, l’universelle déclaration à l’être aimé. Il fallait rêver d’un geste chorégraphique qui fasse permuter en corps dans l’espace, pareil transport d’écriture. Celle-ci progresse à travers la retenue, par spasmes et contentions, échappées puis reprises, pour mieux pouvoir se lâcher, tumultueuse et généreuse. Maxence Rey est la chorégraphe d’une telle transposition. On sait son attention inspirée pour les autres arts, peinture, musique, littérature. Son geste est infiniment délicat, aiguisé, rigoureux, en même temps qu’habité, et organique, pour explorer les failles de l’humain.

C’est en trio féminin, par canons, rebonds et répons que se trame la version scénique de Passionnément. Le regard sera très inspiré aussi, d’appréhender une sculpture globale de la situation au plateau, dans l’extrême attention à la production musicale, comme au design lumineux, aux costumes.

De pa à Passionnément, tout se déplace énormément.

Gérard Mayen

chorégraphie Maxence Rey

avec Carlotta Sagna, Maxence Rey, Marie-Lise Naud

composition musicale et interprétation live Nicolas Losson

création lumière Cyril Leclerc

costumes Sophie Hampe

regard extérieur Corinne Taraud

scénographie distribution en cours

développement, production, diffusion Amelia Serrano

production association Betula Lenta

coproduction Théâtre Jacques Carat de Cachan, La Briqueterie – CDCN du Val de Marne, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon

avec le soutien de la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet, Conseil Départemental du Val de Marne, Mécénat de la Caisse des Dépôts, Les Éclats – pôle artistique pour la danse contemporaine en Nouvelle-Aquitaine, Conservatoire de musique et danse de Saint-Denis pour le prêt de studio

La compagnie Betula Lenta est en résidence 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021 au Théâtre Jacques Carat de Cachan avec le soutien de la DRAC Île-de-France pour les deux premières saisons. Elle est soutenue pour l’ensemble de ses activités par le Conseil départemental du Val-de-Marne.

À découvrir aussi à La Commune

spectacle | création

_jeanne_dark_
conçu, écrit et mis en scène par Marion Siéfert – artiste associée

DU 2 AU 18 OCTOBRE 2020

Réservez
– complet
liste d’attente 01 48 33 16 16

rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis

Passionnément
de Maxence Rey

6 ET 7 NOVEMBRE 2020
Défiler vers le haut