Questions aux artistes

Bonjour,

En vue de la préparation de notre brochure de saison, nous vous adressons une série de questions. Elles sont les mêmes pour tous. Elles visent l’énergie du manifeste et peut-être vous surprendront-elles (un peu). Elles espèrent composer un état de notre, de nos «discipline(s)» et de nos émotions face à elle(s). J’avoue que c’est ainsi que je vous vois et c’est pourquoi je me suis permise de vous proposer ce petit exercice: comme des gens fidèles à l’exigence aussi de ce que furent les avant-gardes, à la question du nouveau beau et qui se demandent comment faire entrer de l’air dans la pièce? de leur art? de notre condition présente? Et au fond, j’aimerais que cette brochure puisse se lire ainsi, comme le concentré aussi de ce que fut un temps de notre art, de nos désirs en lui, recueilli dans ce théâtre de La Commune. Ainsi, avec l’énergie des idiots qui débutent, je ne désespère pas d’atteindre un peu d’émotion ou de réel vital à travers ce type de documents qui n’en demande pas tant! Je suis assez impressionnée de vous écrire ce mot.
Je commence ainsi à dire officiellement mon admiration et ma joie.
Et ma timidité.
Vous l’avez compris, je vous demande d’essayer de répondre à ces questions. Comme vous le voudrez, tout sera bon à prendre, du laconisme à la dissertation, des désinvoltures à la gravité, et tous les médias du monde : on ne va pas se gêner.

Je vous dis merci. Et vous salue bien.

Marie-José, mai 2020

Défiler vers le haut