SPECTACLE

Rivage à l'abandon, Médée-Matériau, Paysage avec Argonautes

de Heiner Müller, mis en scène par Matthias Langhoff

avec Claudio Codemo, Marcial Di Fonzo Bo, Laura Lemaitre, Frédérique Loliée

du 26 janvier au 2 février 2023

JEU 26, MAR 31, MER 1er ET JEU 2 À 19H30
VEN 27 À 19H & 21H
SAM 28 À 18H & 20H
DIM 29 À 16H & 18H

DURÉE ESTIMÉE 1H

PETITE SALLE

ET AUSSI…

dimanche 29 janvier, une garderie pour les enfants sera proposée pendant le spectacle (uniquement pour la représentation de 16h)
→ samedi 28 janvier, profitez de l’offre soirée avec la formule à 20€ (1 billet pour Rivages à l’abandon, Médée-Matériau, Paysage avec Argonautes à 7€ et 1 dîner au restaurant pour 13€) > Réserver
→ mercredi 1er février, la représentation sera suivie d’un échange avec l’équipe artistique
→ jeudi 2 février, à 17h, au Goethe-Institut Paris (17 Av. d’Iéna, 75016 Paris), conférence de Théo Cazau (Groupe T) s
ur la collaboration Müller / Langhoff : « un beau jour on meurt, et on devient paysage » (Heiner Müller) – entrée libre

Qui est Médée ? Que nous dit-elle de notre temps ? De notre histoire ? Durant près de trente ans, la figure de celle qui gagne sa liberté par la liquidation de tous les liens familiaux a hanté Heiner Müller. Il écrit alors Rivage à l’abandon, Médée-Matériau, Paysage avec Argonautes. Lorsqu’en 1983, Matthias Langhoff monte avec la complicité du dramaturge allemand ce triptyque énigmatique au théâtre de Bochum, il met au jour non pas un texte, mais, selon les propres mots de Müller, une « étoile à trou noir ». Autrement dit une matière compacte, un phénomène de gravitation, ou encore un récit d’événements et d’expériences d’un présent qui renferme des siècles. Alors, les années de plomb hantaient l’Allemagne, mais aujourd’hui les questions qu’elles contenaient aussi et qui sont relatives au néocolonialisme, à la prospérité mal acquise et à l’oppression des femmes, se posent avec une acuité renouvelée. Aux côtés de Marcial Di Fonzo Bo, Frédérique Loliée et Catherine Rankl – compagnons de route pour la création de Richard III – Matthias Langhoff compose une galerie à plusieurs entrées, une exposition de combattants dans des temps obscurs. Parce que plus que jamais, le monde a besoin de ces textes, anciens et nouveaux, qui savent rester en mouvement entre le passé et le présent.

texte Heiner Müller
traduction Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger
texte publié aux Éditions de Minuit
mise en scène Matthias Langhoff

avec Claudio Codemo, Marcial Di Fonzo Bo, Laura Lemaitre, Frédérique Loliée

collaboration artistique Véronique Appel
scénographe et création costumes Catherine Rankl
peinture Catherine Rankl, Eric Gazille
création perruques-maquillage Cécile Kretschmar
création vidéo, régie son-vidéo Anton Langhoff
création lumière et régie Lumière Laurent Bénard ou Olivier Allemagne
régie générale-plateau Laura Lemaitre
régie plateau Claudio Codemo
régie son Baptiste Galais

production Comédie de Caen – CDN de Normandie
coproduction La Commune CDN d’Aubervilliers, Teatro Piemonte Europa – Turin

À découvrir aussi à La Commune