CRÉATION 2021

4 questions à Yoshi Oida

conçu par Maxime Kurvers

avec Maxime Kurvers et Yoshi Oida

DISPONIBLE EN TOURNÉE

CONTACTS
Lydia Paul
l.paul@lacommune-aubervilliers.fr

© Margaux Vendassi

Depuis 2018, Maxime Kurvers aborde une partie de son travail comme une enquête sur l’art de l’acteur. De La naissance de la tragédie à Théories et pratiques du jeu d’acteur·rice (1428-2022), il s’intéresse à l’histoire des formes théâtrales et de leur modes de jeux, et la confronte à la subjectivité des interprètes avec lesquels il travaille.

En préparation d’un spectacle précédent (Théories et pratiques du jeu d’acteur·rice), Maxime Kurvers a rencontré l’acteur, metteur en scène et théoricien japonais Yoshi Oida. Ensemble, ils ont entamé une discussion sur le travail, les techniques, le rôle et la fonction sociale des interprètes.

Le jeune metteur en scène a ensuite proposé au maître japonais de performer cet échange sur scène, à travers quatre questions qu’il aimerait lui poser.

Il s’agira d’évoquer les théâtralités japonaises : aborder les idées et techniques théâtrales de Zeami, un des fondateurs du Noh japonais, afin de quantifier leur vivacité pour penser le monde d’aujourd’hui ; penser les pratiques du Kagura japonais, théâtre amateur du rituel shintoïste, comme un modèle (provisoirement) perdu en Occident d’un art unificateur qui met singulièrement en jeu les communautés locales et leurs croyances. Il s’agira aussi d’aborder la modernité occidentale à travers une histoire des pratiques physiques, et des modes de jeu ; d’expérimenter corporellement les liaisons entre le corps et l’imaginaire, entre les postures et la production d’émotions.

À travers 4 questions (et 4 réponses !), ce spectacle rendra donc hommage à la manière si singulière qu’a Yoshi Oida de penser sa pratique au delà de son art, au delà du monde sensible même, comme un cheminement pour aider les humains à se situer dans le monde ; et ainsi à vivre et à mourir.

conception et mise en scène Maxime Kurvers
écriture et dramaturgie Maxime Kurvers et Yoshi Oida
avec Maxime Kurvers et Yoshi Oida

lumières Manon Lauriolmasque de Kagura réalisé par l’atelier de Kakita Katsuro (Hamada)
masque de Noh Ko-omote traditionnel issu de la période Shōwa (1926-1989)

 

production La Commune CDN d’Aubervilliers, MDCCCLXXI (Paris)

avec le soutien de la Maison de la Culture du Japon à Paris – Fondation du Japon et celui de la Saison Foundation à Tokyo

spectacle créé le 1er février 2021 au théâtre Antoine Vitez d’Aix-en-Provence, dans le cadre du festival Parallèle

Défiler vers le haut