SPECTACLE | théâtre

Farm Fatale

de Philippe Quesne

avec Léo Gobin, Michèle Gurtner (rôle créé par Julia Riedler), Sébastien Jacobs (rôle créé par Stefan Merki), Nuno Lucas (rôle créé par Damian Regbetz), Gaëtan Vourc’h

du 29 septembre au 3 octobre 2021

Mer à 19h30, JEU à 14h30, VEN à 20H30
SAM à 18h, DIM à 16h

DURÉE 1H30
SPECTACLE EN ANGLAIS SURTITRÉ

PETITE SALLE

© Martin Argyroglo

Imaginez une ferme sans terres à cultiver, sans animaux, sans fermiers, où même les bruissements de la nature se font rares. Sur un fond blanc quelques fourches, une dizaine de bottes de paille, un ou deux cochons en résine évoquent un semblant de structure agricole. Cinq créatures, à la croisée de l’homme, de la marionnette et de l’épouvantail, subsistent pourtant dans cet environnement post-apocalyptique. Armés de l’espoir d’un monde meilleur, ils ne cèdent jamais à la nostalgie, mais multiplient au contraire d’infimes et joyeuses actions de résistance. De la radio-pirate, en passant par l’interview de la dernière des abeilles, jusqu’au recensement des sons produits dans leur biotope, ils créent les fondements d’une communauté autonome et solidaire. Dans le sillage de ses précédents spectacles, Philippe Quesne trouble le genre de la fable écologique, envoie un peu balader la morale et acclimate notre sensibilité à la sphère du non-humain. Ses personnages, comme redevenus enfants, retrouvent toute leur capacité d’étonnement devant la diversité et la beauté de la nature. À la fois poètes, militants et doux rêveurs, ils tentent de combattre les effets délétères de la surexploitation des forêts, des rivières, des terres et des océans. Et si les slogans ne suffisent pas, peu importe : ils savent aussi chanter, jouer de la musique, archiver et même philosopher pour rebâtir le monde. Un monde habité par des êtres un peu désuets, un peu effrayants, mais toujours bienveillants et soucieux de préserver, suivant les mots de Rilke « cette terre temporaire et dégradée ».

conception, scénographie et mise en scène Philippe Quesne
création et interprétation Léo Gobin, Michèle Gurtner (rôle créé par Julia Riedler), Sébastien Jacobs (rôle créé par Stefan Merki), Nuno Lucas (rôle créé par Damian Regbetz), Gaëtan Vourc’h

collaboration scénographie Nicole Marianna Wytyczak
collaboration costumes Nora Stocker
masques Brigitte Frank
création lumière Pit Schultheiss
création son Robert Göing, Anthony Hughes
assistanat à mise en scène Jonny-Bix Bongers, Dennis Metaxas
dramaturgie Martin Valdés‑Stauber, Camille Louis
traduction surtitrage Harold Manning
régie générale Loïc Even
régie lumière Fabien Bossard
régie son Félix Perdreau

 

production de la création Münchner Kammerspiele
production tournée Vivarium Studio
coproduction Nanterre-Amandiers centre dramatique national
spectacle créé le 29 mars 2019 pour le répertoire des Münchner Kammerspiele, Munich (Allemagne)

 

spectacle créé le 29 mars 2019 pour le répertoire des  Münchner Kammerspiele

→ le dimanche 3 octobre, une garderie pour les enfants sera proposée pendant le spectacle (+ d’infos)

À découvrir aussi à La Commune

Défiler vers le haut