CRÉATION 2017

Vêtir ceux qui sont nus

de Luigi Pirandello
mis en scène par Marie-José Malis

avec Pascal Batigne, Jean-Louis Coulloc’h, Sylvia Etcheto, Julien Geffroy, Olivier Horeau, Isabel Oed, Sandrine Rommel

Vêtir ceux qui sont nus est une des pièces les plus admirables, les plus mélodramatiques et violentes politiquement aussi, de Pirandello. C’est l’histoire d’Ersilia Drei, la jeune femme à la rue, débarquée d’Orient, qu’un écrivain héberge, que ses amants pourchassent, que la presse veut sanctifier comme l’Exclue des magazines, et qui jamais ne pourra dire la vérité de ce qui lui est arrivé. Car cette vérité n’intéresse personne. La vérité du malheur ce n’est jamais comme la Fiction la voudrait, comestible, conforme, érotisante. Ersilia Drei, c’est le réel, la vie, l’époque concrète, dont Pirandello demande si le théâtre peut être le lieu de leur abri et de leur parole.

C’est le troisième Pirandello mis en scène par Marie-José Malis. Avec cet air de défi : et si chaque année, un Pirandello était découvert ? Et si, à la fin de ces quelques années, on connaissait et aimait pour ce qu’il est, ce génie jeune de Pirandello ?

de Luigi Pirandello

mis en scène par Marie-José Malis

avec Pascal Batigne, Jean-Louis Coulloc’h, Sylvia Etcheto, Julien Geffroy, Olivier Horeau, Isabel Oed, Sandrine Rommel

constructions de décors Adrien Marès et Théâtre du Nord

création lumière Jessy Ducatillon

création sonore Patrick Jammes

costumes, coiffures et maquillage Zig et Zag

production La Commune Centre Dramatique National d’Aubervilliers

remerciement aux Tréteaux de France pour la mise à disposition d’une salle de répétition

Défiler vers le haut