CRÉATION 2016

Pièces courtes 1-9

conception et mise en scène de Maxime Kurvers

DISPONIBLE EN TOURNÉE

avec Julien Geffroy, Claire Rappin, Charles Z.vaco

Voici ce que Maxime Kurvers demande au théâtre : qu’il soit le lieu, réel, de la transformation de la vie. Celle qu’on vit vraiment. Audace du jeune artiste qui redemande au théâtre tout ce que les avant-gardes lui demandaient.

Quels choix changeront nos vies ? La représentation théâtrale peut-elle accueillir, activer, travailler ces décisions ? La proposition est simple mais audacieuse : en neuf courtes pièces, les interprètes devront saisir l’occasion et/ou trouver un chemin d’apprentissage pour ouvrir des perspectives de modifications conscientes dans la vie quotidienne. La recherche des points de rupture s’opère ici et maintenant, soutenue par un désir vif de transformation. Mais l’ardeur n’est pas ici synonyme d’inflation : ce sont des tâches simples, bien que peu ordinaires, qui donnent lieu à la pensée. De la contemplation (« j’essaie d’avoir une idée » ; « je décide de voir quelques arbres »), en passant par l’introspection (« j’essaie d’accepter mes émotions »), à la convocation d’une humanité enfin libre (« je me laisse dire une utopie communiste »), le plateau sert de prisme révélateur à de nouveaux possibles. Avant-garde, nouveau style et sûreté du trait d’un très jeune homme, admirateur des grands artistes de la modernité.

conception et mise en scène de Maxime Kurvers

avec Julien Geffroy, Claire Rappin, Charles Zévaco

et des musiciens invités – en alternance Jérémie Arcache, Romain Bertheau, Jeanne Jourquin, Yoann Moulin, Martial Pauliat

lumière Manon Lauriol
son Thomas Laigle

production ©18.03/71, La Commune CDN Aubervilliers

coproduction Ménagerie de verre Paris avec le soutien du Vivarium Studio (Paris), de la Nef (Saint-Dié-des-Vosges) et de l’Institut Français d’Égypte (Le Caire )

remerciements à Jérôme Bel, Xavier Brossard, Olivier Coulon-Jablonka, Philippe Quesne

Spectacle créé le 9 avril 2015 à la Ménagerie de verre dans le cadre du Festival Étrange Cargo

Défiler vers le haut